Archives par mot-clé : stress

Le stress et le corps humain, causes et conséquences

Certains le qualifient comme étant le mal de notre siècle. Le stress, personne n’y échappe. Travail, pression sociétale, agressivité ambiante, notre organisme et surtout notre psychisme sont perturbés par ce climat hostile quotidien, les stresseurs. Seul moyen : se défendre.

Le stress et le corps humainQu’est-ce que le stress ?

Le stress est un état qui débalance l’équilibre du corps humain et qui est perçu comme étant menaçant pour l’individu.

Certaines conditions psychologiques peuvent participer à l’apparition de la condition de stress chez un individu:
– La perte de contrôle
– La nouveauté
– L’imprévisibilité
– La menace à l’ego
– L’anticipation de conséquences négatives
– L’ambiguïté de la situation

L’ampleur d’un stress psychologique est déterminé par l’évaluation de la situation par l’individu. Par exemple, si l’environnement est perçu comme menaçant, la conséquence encourue risque d’être un stress. Toutefois, certaines attitudes ou actions peuvent aider l’individu à prendre la situation en main, ces attitudes sont ce qu’on appelle des stratégies d’adaptation (« coping »).

Certaines conditions physiques peuvent aussi être à l’origine du stress… En effet, certains facteurs contribuent à exercer de la pression sur l’équilibre physiologique que tente de maintenir le corps humain. Qu’il s’agisse de facteurs internes (dispositions génétiques, par exemple) ou externes (consommation de drogues, d’alcool ou d’exercices intensifs), ils peuvent avoir un effet sur l’équilibre physiologique et rendre l’individu plus vulnérable au stress.
Stress aigu vs stress chronique

Un stress aigu est celui qui survient suite à un élément déclencheur à un moment précis et actuel, par exemple un accident de voiture ou un discours qui doit être prononcé devant plusieurs personnes. Le stress aigu peut avoir un effet positif en préparant l’organisme à affronter la nouvelle situation.

Un stress devient chronique:
– Lorsqu’un individu subit des stress fréquents;
– Lorsqu’un grand stress n’a pas su être contrôlé;
– Lorsqu’un individu ne sait pas réagir de façon efficace au stress (soit que ses mécanismes d’adaptation (« coping ») sont inadéquats ou inexistants).

Conséquences du stress

Des maladies peuvent apparaître suite à du stress chronique, d’autant plus si ce dernier est jumelé à des contextes familiaux, environnementaux, héréditaires et personnels qui favorisent sa présence.

Ces maladies peuvent se situer au niveau de différents systèmes:
– Dermique (eczéma)
– Cardiovasculaire (hypertension)
– Cognitif (troubles de mémoire)
– Pulmonaire (asthme)
– Psychique (troubles anxieux)
– Neurologique (maux de tête fréquents)
– Immunologique (infections)
– Gastro-intestinal (ulcères)

Quoi faire si vous êtes stressés ?

Il faut comprendre que, devant un stress, l’individu est soumis à deux choix : affronter son stress ou fuir. Il s’agit du concept « fight or flight response ».

Afin de pouvoir affronter son stress adéquatement, une personne dispose de stratégies d’adaptation :
– Bonne alimentation
– Exercices, sports
– Évaluation du problème sous différents angles.
– Soutien social

Système d’adaptation

Le stress n’est en rien un agent agresseur de notre organisme ; bien au contraire, il est la réponse adaptative de notre corps aux agressions physiques et psychiques. Il nous permet de nous préparer à une situation d’urgence et donc à réagir en conséquence. Les spécialistes le qualifient de syndrome général d’adaptation. Le stress déclenche des réactions physiologiques qui permettent de maintenir un équilibre interne de notre corps, l’homéostasie, quelque soit le contexte extérieur. Le stress est vital pour l’évolution de l’homme.
Là où il devient pathologique et destructeur, c’est lorsque nous ne sommes plus à même de faire la distinction entre une menace réelle et de simples petits tracas

Le corps humain.

Cette belle machine a ses limites. Elle possède un seuil de tolérance que l’on doit éviter de franchir pour que le corps ne s’épuise pas. La société étant ce qu’elle est actuellement, bon nombre de gens souffrent de troubles psychologiques. Le corps n’arrive plus à décompresser. Il est en état d’urgence en permanence ce qui a des répercussions au niveau psychique. L’individu perd toute objectivité et esprit d’analyse face à une situation. La personne souffre souvent de dépression et d’épuisement physique.

Le stress au travail, stress professionnel, risques psychosociaux

stress au travailDepuis une dizaine d’années, le stress professionnel apparaît comme l’un des nouveaux risques majeurs auquel les organisations et entreprises vont devoir ou doivent déjà faire face.

Il s’agit d’un risque professionnel à double titre : des études scientifiques ont mis en évidence des liens entre des situations de travail stressantes et l’apparition de problèmes de santé mineurs ou de maladies plus sérieuses, et il est probable que le stress contribue à la survenue de certains accidents du travail.

Définition : Les risques psychosociaux
D’après le Ministère du Travail, « les risques psychosociaux recouvrent des risques professionnels qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés : stress, harcèlement, épuisement professionnel, violence au travail… Ils peuvent entraîner des pathologies professionnelles telles que des dépressions, des maladies psychosomatiques, des problèmes de sommeil, mais aussi générer des troubles musculo-squelettiques, des maladies cardio-vasculaires voire entraîner des accidents du travail. »

Définition : le stress
D’après l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail : Le stress « survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. Bien que le processus d’évaluation des contraintes et des ressources soit d’ordre psychologique, les effets du stress ne sont pas uniquement de nature psychologique. Il affecte également la santé physique, le bien-être et la productivité ».

Existe-t-il du «stress positif» ?
Les termes de bon et de mauvais stress sont couramment employés pour évoquer le stress au travail. Or scientifiquement, il n’y a pas de bon ou de mauvais stress, on peut en revanche différencier un état de stress aigu d’un état de stress chronique (exposition prolongée), qui ont des effets différents sur la santé.
stress travail
Les conséquences pour les entreprises.
Le bureau international du travail (BIT) estime que les pertes de qualités, l’absentéisme, le turn-over résultant du stress représentent entre 3 et 4 % du PIB des pays industrialisés.
83% des dirigeants français estiment que leur entreprise est concernée par le Stress. Seulement 21% des entreprises françaises ont mis en place une action spécifique concernant le Stress professionnel.

Elles se traduisent dans l’entreprise par l’apparition de différents indicateurs: (source INRS)
– une augmentation de l’absentéisme et du turn over
– des difficultés pour remplacer le personnel ou recruter de nouveaux employés
– des accidents du travail -une démotivation, une baisse de créativité
– une dégradation de la productivité, une augmentation des rebuts ou des malfaçons
– une dégradation du climat social, une mauvaise ambiance de travail
– des atteintes à l’image de l’entreprise
Ces dysfonctionnements sont des indicateurs de stress au travail. En raison de ses conséquences sur le fonctionnement (absentéisme, turn over, perte de productivité….), le stress coûte cher à l’entreprise.
Plusieurs études ont montré qu’il est « rentable » pour les entreprises d’investir dans la prévention du stress au travail : les coûts des mesures de prévention collective sont amortis assez rapidement (de l’ordre d’une année).