Vue

Vue
Organe sphérique contenu dans l’orbite. Seule la partie antérieure de l’oeil est exposée aux agents extérieurs.
L’oeil est spécialisé dans la perception de la lumière et responsable de la vision. Lorsque la lumière pénètre la cornée, une première mise au point est faite avant même qu’elle ne touche le cristallin. La lumière est ensuite projetée sur la rétine située au fond de l’oeil où s’imprime une image inversée. La lumière atteint les cellules sensorielles (bâtonnets et cônes) de la rétine, qui relaient des messages au cerveau par le nerf optique. Les messages sont ensuite décodés et interprétés par un réseau complexe situé dans les lobes du cerveau.

Paupière supérieure

Partie charnue recouvrant le haut du globe oculaire. La paupière supérieure protège l’oeil contre les agents extérieurs, nettoie le globe oculaire lors des clignements des yeux, empêche la pénétration de la lumière durant le sommeil et protège l’oeil de la lumière trop intense et des particules nuisibles.

Cil

Poil bordant les paupières. Les cils forment un arc sur les paupières qui protège l’oeil en retenant les agents extérieurs, la poussière, la sueur et les rayons directs du soleil.

Paupière inférieure

Partie charnue recouvrant le bas du globe oculaire. La paupière inférieure retient les larmes, nettoie le globe oculaire lors des clignements des yeux, empêche la pénétration de la lumière durant le sommeil et protège l’oeil de la lumière trop intense et des particules nuisibles.

Caroncule lacrymale

Excroissance rosée située à l’angle interne des paupières et surmontée des points lacrymaux, impliquée dans le drainage et l’évacuation des larmes.

Sclérotique

Tunique blanche, épaisse et résistante recouvrant le globe oculaire et s’attachant dans sa fusion à la cornée. La sclérotique protège les parties vitales de l’oeil.
Iris

Muscle circulaire en forme de disque réglant la quantité de lumière qui traverse la pupille. La couleur de l’oeil (bleu, marron, vert ou noir) provient des pigments contenus dans l’iris.

Pupille

Ouverture au centre de l’iris permettant le passage de la lumière.

Glandes lacrymales

Glandes responsables de la sécrétion des larmes. Les larmes permettent de lubrifier les paupières, d’humidifier la cornée et de nettoyer le globe oculaire.

Globe oculaire
Structure sphérique délimitant le volume de l’oeil, composée de trois couches la tunique fibreuse (sclérotique), la tunique vasculaire (choroïde) et la tunique nerveuse (rétine).
Le globe oculaire contient les parties de l’oeil spécialisées dans la perception de la lumière et responsables de la vision. La lumière pénètre la cornée, une première mise au point est faite avant qu’elle ne touche le cristallin. La lumière est ensuite projetée sur la rétine située au fond de l’oeil où s’imprime une image inversée. Les cellules sensorielles (bâtonnets et cônes) de la rétine transforment les messages lumineux en impulsions nerveuses relayées au cerveau par le nerf optique où elles sont décodées et interprétées.

Cornée
Fenêtre transparente de l’oeil recouvrant l’iris, jouant le rôle d’une lentille qui effectue une première mise au point avant que la lumière ne parvienne au cristallin.

Conjonctive
Mince couche humide couvrant le blanc de l’oeil et la face interne de la paupière.

Pupille
Ouverture au centre de l’iris permettant le passage de la lumière.

Chambre antérieure
Région délimitée par le dôme transparent de la cornée et par l’iris.

Humeur aqueuse
Liquide qui circule entre la chambre antérieure et la chambre postérieure. L’humeur aqueuse nourrit la cornée et permet au globe oculaire de maintenir sa forme et sa pression.

Iris
Muscle circulaire en forme de disque réglant la quantité de lumière qui traverse la pupille. La couleur de l’oeil (bleu, marron, vert ou noir) provient des pigments contenus dans l’iris.

Chambre postérieure
Région située entre l’iris et le cristallin.

Corps ciliaire
Petit renflement sécrétant l’humeur aqueuse.

Ligament suspenseur
Ligament attachant le cristallin au corps ciliaire.

Cristallin
Lentille biconvexe responsable de la mise au point des images lumineuses provenant de l’exterieur.

Corps vitré
Cavité postérieure du globe oculaire remplie de liquide gélatineux, située entre le cristallin et la rétine. Le corps vitré maintient la forme de l’oeil.

Papille (disque optique)
Disque blanchâtre situé au centre de la rétine, là où pénètre le nerf optique. Cette partie de la rétine est dépourvue de cellules réceptrices de la lumière et est qualifiée de point aveugle.


Nerf optique
Nerf responsable de l’envoi des influx nerveux de l’oeil vers le cerveau. Ces influx nerveux résultent de la captation des images et de la lumière par les cellules réceptrices de la rétine.

Tache jaune (macula)
Endroit sur la rétine où se focalisent le plus clairement les images perçues. La tache jaune renferme principalement des cellules en cônes responsables de l’acuité visuelle et de la discrimination des couleurs.

Rétine
Tunique photosensible recouvrant la quasi-totalité de la surface interne de l’oeil. La rétine contient des cellules sensibles et des connexions nerveuses qui détectent la lumière et la transforment en signaux nerveux.

Choroïde
Membrane vascularisée située entre la rétine et la sclérotique elle empêche la dispersion des rayons lumineux à l’intérieur de l’oeil. La choroïde alimente les couches externes de l’oeil et de la rétine en oxygène et en nutriments.

Sclérotique
Enveloppe blanche, épaisse et résistante de l’oeil recouvrant le globe oculaire et s’attachant dans sa fusion à la cornée. La sclérotique protège les parties vitales de l’oeil.

Muscle droit externe
Muscle permettant le mouvement du globe oculaire vers l’extérieur.

Muscle droit interne
Muscle permettant le mouvement du globe oculaire vers l’intérieur.

Glandes lacrymales
Glandes responsables de la sécrétion des larmes. Les larmes permettent de lubrifier les paupières, d’humidifier la cornée et de nettoyer le globe oculaire.

2 réflexions au sujet de « Vue »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *