Archives de catégorie : Les artères

Les artères – des couches concentriques

Une artère (du grec αρτηρία, artêria) est un vaisseau qui conduit le sang du cœur aux autres tissus de l’organisme.

Structure
Une artère est constituée de plusieurs couches concentriques :

L’intima (au contact direct du sang) constituée d’un endothélium (composé de cellules épithéliales pavimenteuses) et d’une couche sous-endothéliale qui correspond à un tissu conjonctif lâche. L’endothélium et la couche sont séparés par une lame basale.
La média, constituée de fibres musculaires lisses (plus ou moins abondantes), de fibre de collagène et de fibres d’élastine (plus ou moins abondantes). Elle est limitée :
par une limitante élastique interne, circulaire
par une limitante élastique externe, longitudinale

qui sont plus ou moins visibles en microscopie.

L’adventice (en périphérie) constituée de fibres de collagène et d’élastine, ainsi que de cellules adipeuses (adipocytes)

À la différence des veines, les artères ne disposent pas de valves. Les veines sont roses et flasques.

Fonctions
Les artères distribuent un sang à haute pression éjecté des ventricules cardiaques vers les différents tissus du corps. Les artères doivent s’accommoder des grandes variations de pression engendrées par l’activité cardiaque. Pour y parvenir, elles sont entourées de fibres musculaires lisses capables de se contracter (vasoconstriction) ou de se détendre (vasodilatation) en fonction des signaux nerveux et hormonaux reçus.

Il existe 2 grands types d’artères : les artères pulmonaires et les artères systémiques.

Les artères pulmonaires sont issues du tronc pulmonaire, lui même en continuité du ventricule droit du cœur. Elles charrient un sang pauvre en dioxygène, qui va rejoindre la micro-circulation pulmonaire pour s’oxygéner lors de leur passage autour des alvéoles pulmonaires.

Les artères systémiques sont celles qui apportent un sang riche en dioxygène (et en nutriments) vers les cellules pour leur permettre d’assurer leur survie.

Anatomie
Anatomie de la paroi d’une artère.

Chez l’embryon, les artères qui se constituent dès le début du développement embryonnaire pour conduire le sang du cœur vers les organes périphériques guident aussi les veines qui en assurent le retour vers le cœur.

L’artère principale est l’aorte ; gros vaisseau, naissant du cœur, en continuité avec le ventricule gauche, qui commence par monter en haut et à droite, tourne vers la droite, pour se diriger du côté de l’hemithorax gauche (crosse de l’aorte), puis redescend vers l’ombilic, où elle se divise en deux artères iliaques primitives ou communes.

Pathologies des artères
On appelle artériopathie une maladie des artères ou des artérioles.

Athérosclérose et athérome
Dissection aortique
Hypertension artérielle
Insuffisance coronarienne (ou angor, angine de poitrine)
Artériopathie oblitérante des membres inférieurs
Maladie de Horton
Malformation artérielle
Anévrisme

L’embolie pulmonaire est une maladie à part.