Archives de catégorie : La peau

La peau – l’enveloppe protectrice du corps

Véritable garde du corps, la peau le recouvre et le protége des agressions.  Elle crée un film protecteur en sécrétant du sébum et permet de réguler sa température grâce à la transpiration. C’est enfin l’organe de la sensibilité qui nous permet de percevoir ce que nous touchons.

Les fonctions de la peau
La sensibilité tactile
Le tact est un sens complexe, qui nous permet de reconnaître le chaud et le froid, d’analyser grossièrement ou avec finesse ce que nous touchons, et de réagir à la douleur. Il correspond à la perception des stimulations mécaniques (stimuli).

Les récepteurs du tact
Les informations qui montent au cerveau sont recueillies par des mécanorécepteurs, corpuscules sensibles à la pression, et par les fibres nerveuses des récepteurs de la douleur, les nociceptifs.

La production de la vitamine D
Synthétisée grâce aux rayons UV (ultraviolets) du soleil, la vitamine D permet l’absorption par l’intestin du calcium et du phosphore, qui participent à la qualité du développement osseux.

La sécrétion de sébum
Le sébum est une sécrétion grasse produite par les glandes sébacées de la peau (il est également présent sur les poils et les cheveux). Son rôle est de protéger la peau du dessèchement, et de l’assouplir. Or si sa présence est indispensable, sa sécrétion exagérée, la séborrhée, engendre des dé-sagréments plus ou moins importants (acné et cheveux gras).
Ce trouble de la peau, « cauchemar » des jeunes, est caractérisé par des boutons et des points noirs en quantité variable selon la sévérité de l’acné.
Les principales responsables de ce dérèglement sont des hormones, produites en grande quantité à l’adolescence. Elles augmentent la sécrétion de sébum (peau grasse, luisante). Le follicule pilosébacé peut se boucher et le sébum s’accumuler. À la surface de la peau apparaît le point noir. À l’intérieur de la glande, une bactérie (Propionibacterium acnes, normalement présente sur notre peau) peut infecter le sébum bloqué. Une réaction inflammatoire se déclenche et c’est le bouton rouge. Généralement, l’acné s’atténue pour disparaître à la fin de l’adolescence.

D’après la Société française de Dermatologie, plus de 80 % des adolescents souffrent d’acné. Leur mode de vie serait en cause (stress, tabac, hygiène de vie inadaptée). Et, aujourd’hui, de plus en plus d’adultes sont touchés par le problème, notamment les femmes entre 25 et 40 ans (augmentation qui serait en partie liée à l’abus de soins cosmétiques, à la pollution et au stress).